18 juillet 2012

De Dogville à Manderlay

  Dogville (2003) et Manderlay (2005), de Lars von Trier.   Suivre Grace la bien-nommée, la pure naïve, l’angélique, dans les bas-fond d’une Amérique fantasmée par Lars Von Trier. S’horrifier, s’émouvoir, s’agacer –beaucoup- jusqu’au final. A chaque fois, l’impression d’avoir reçu une leçon. Majestueuse, subtile et à la fois violente et inattendue dans Dogville, plus apprêtée mais également plus lisible dans Manderlay. Sur scène, car il s’agit quasiment de théâtre filmé, quelques éléments de décor à peine. Pas de murs,... [Lire la suite]
Posté par Nicolas_D à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,