de Pascal Blanchet, aux éditions La Pastèque (novembre 2011)

 

couverture-nocturne

 

Comment, en quelques pages, réussir à emmener le lecteur directement au beau milieu de la moiteur d’une nuit New-Yorkaise de 1948 ? Comment diffuser de la musique jazz au travers d’un livre ?

Tout simplement par un jeu de noires et de blanches, d’ombres et de lumières, dans un style purement rétro.

 

Si le graphisme et l’ambiance priment sur l’histoire, l’émotion et la mélancolie qui se dégage de cette quasi absence de mots sont bien présentes.

 

Et pour clore son album, Pascal Blanchet nous offre une discographie des œuvres écoutées au fil des pages.

nocturne-1

nocturne-2

nocturne-3

nocturne-4