Chose promise, chose due, je suis de retour sur le blog! Et pour recommencer en beauté, je vous propose de découvrir Oui mais il ne bat que pour vous de Isabelle Pralong, aux éditions L’Association (2011).

couv

Ce roman graphique est aussi beau et émouvant que le poème éponyme d’Heiner Müller dont il est utilise les strophes comme titres de chapitre:

1- Puis-je déposer mon cœur à vos pieds.
2- Si vous ne salissez pas le plancher.
1- Mon cœur est propre.
2- C’est ce que nous verrons.
1- Je n’arrive pas à le sortir.
2- Voulez vous que je vous aide.
1- Si ça ne vous ennuie pas.
2- C’est un plaisir pour moi. Moi non plus je n’arrive pas à le sortir
1- Pleurniche
2- Je m’en vais procéder à l’extraction.
Sinon pourquoi aurais-je un canif.
Il n y a pas pour longtemps.
Travailler et ne pas désespérer.
Bon, eh bien le voilà. Mais
C’est une brique. Votre cœur
C’est une brique.
1- Oui, mais il ne bat que pour vous.


Le dessin, noir et saccadé, m’a laissée perplexe mais l’histoire m’a touchée. On y rencontre Lucie et ses doutes liés à la maternité, son amoureux paumé mais prêt à être papa, sa sœur mère-célibataire, sa vieille maman qui a perdu un fils.
On y rencontre aussi des animaux, qui font partie de l'imaginaire de Lucie, tous plus étranges et bavards les uns que les autres.

Oui mais il ne bat que pour vous est un livre très juste, fin, qui me donne envie de suivre l'actualité d’Isabelle Pralong.

oui1  oui2 oui3