de Anne Simon, aux éditions Misma (2012)

la_geste_daglae_couv

Alors oui, j’ai aimé mais j’ai aussi été dérangée. Et je ne peux pas vraiment dire pourquoi… Le dessin est beau, travaillé; le propos intéressant, intelligent; les personnages originaux, loufoques. Mais…

Mais il y a un je-ne-sais-quoi diffus, peut-être dans le constat d’échec qui me laisse pensive.

Pour faire court, Aglaé, une jolie océanide, refuse la voie qui lui est toute tracée: elle se veut libre et indépendante; elle se veut insoumise par les hommes.

Et pourtant, que ce soit par naïveté, avec son premier amour qui la met enceinte et l’abandonne; par choix, avec son amant, l’homme-caillou; ou par devoir, envers son odieux fils, Aglaé s’enlise dans ses rapports avec les hommes.

Et si ce féminisme qu’elle prône tant finissait par se retourner contre elle ?

AGLAE1AGLAE2AGLAE3AGLAE4AGLAE5