de Catel et Bocquet, aux éditions Casterman Ecritures (2007)

kiki1

Avec cette biographie de Kiki de Montparnasse (Alice Prin de son vrai nom), j’ai redécouvert le Paris des années folles, la bohême qui n’est pas si rose que l’on se l’imagine, et bon nombre d’artistes baignant dans les débuts du surréalisme, comme Soutine, Modigliani, Cocteau, Aragon,…

Kiki de Montparnasse est un livre que je n’ai pas pu lâcher avant de l’avoir terminé, parce que cette jeune-fille pauvre qui monte à Paris et se retrouve à poser nue pour gagner sa vie est terriblement attachante. Et parce que cette même jeune-fille, qui arrive à s’imposer face aux artistes de son époque, est également fascinante.
 
Et puis Kiki m’aura aussi donné l’envie de découvrir le travail de Man Ray, pour connaître de leur relation artistique autre chose que le superbe « Violon d’Ingres ».

Il ne me reste plus qu’à m’acheter un recueil que je feuilletterai avec deux cafés !

kiki2kiki3kiki4kiki5kiki6